#32 – Endurance

Aujourd’hui le mot c’est endurance. J’ai pour objectif de courir un petit peu plus d’une heure. Cela cache en effet l’objectif de 10km, mais j’ai n’ai aucune motivation à la distance. Je veux courir tranquillement, mais plus d’une heure. Je pars donc sur des bases tranquilles en petites foulées. Rapidement je commence à me demander quel trajet je vais emprunter pour ne pas pratiquer trop de trottoirs. Arrivant proche de la fin du parc (presque 3km) je me dirige vers un petit pont que de nombreux coureurs prennent habituellement. Quel ne fut pas mon bonheur de trouver une piste en sous-bois qui doit me ramener approximativement au début du parc. Je vais donc entamer quelques tours et va et viens sur ce nouveau chemin qui me permet de faire des petites boucles de 1.5km parsemées de points d’eau.

Cela fait maintenant 50 minutes que je trottine (oui je ne vais pas trop vite, mais en même temps j’ai pour objectif une durée) dans le parc, je me décide à prendre la route du retour que je fais habituellement en 12-15 minutes. L’objectif sera donc rempli !

Cela était sans compté mon incroyable forme et je me prenant au jeu de vouloir courir plus longtemps je décide de faire un petit croché sur le retour. Je ne connais pas la distance, mais je sais que ce n’est pas énorme et que la seule vraie difficulté serait le profil absolument pas plat.

Je suis de retour à mon point de départ au bout d’une heure et 14 minutes ainsi que 11.25km. L’objectif est donc complètement rempli. Mais je ne me sens vraiment pas fatigué ! Alors je décide d’allonger un petit peu grâce à la petite boucle de 3km.

J’avoue avoir à ce moment-là quelques scrupules concernant la durée de ma pause déjeunée. Mais en même temps, j’ai fait une plus grosse journée hier. J’hésiterais même à bifurquer à nouveau dans le parc pour rallonger encore un peu, mais regardant l’heure à ma montre (oui c donne même l’heure une montre GPS), je me décide un peu frustrer à prendre le chemin du retour.

Retour au point de départ et là je viens de parcourir 14.5km. Je vais donc rallonger de 500m histoire de tomber sur un compte rond !

Et du coup, mon coach Nike m’indique qu’il est super fier de moi. Non seulement je fais ma course la plus longue en temps. Mon objectif principal tout de même :

1 Heure 37 Minutes et 44 Secondes de plaisir
1 Heure 37 Minutes et 44 Secondes de plaisir

Mais j’améliore mon chrono du 10km :

1'04''58 au 10k
1’04 »58 au 10k

Et évidemment j’ai couru 15km pour la première fois :

La plus longue : 15km
La plus longue : 15km

 

 Et dire que juste avant de partir, j’ai eu une proposition indécente de madame pour aller courir un semi-marathon (marathon de Nice en relais à deux avec le beau-frère) dans 2 mois. J’avais refusé indiquant que je tenais à peine les 10k en crachant mes poumons …

… ça va donner de quoi réfléchir tout ça !

 

[EDIT] : Je me rends compte que je n’ai pas parlé d’une petite mésaventure qu’il m’était arrivé lors de cette sortie. Je vais donc rectifier le tout.

Je me suis en effet légèrement blessé lors de cette sortie. Lors des différents changements de surfaces bitume / terre, j’ai à un moment donné « ripé » et je suis tombé les deux genoux directement sur le bitume. Je n’ai pas senti grand-chose sur le coup, car j’en étais à peu près à 30 minutes de course et donc bien chaud. Cependant, le lendemain j’ai eu un joli mal de genoux. Les deux étaient endolories, mais pas en mode courbature. J’avais complètement oublié (d’où la nécessité de cette édition) cette mésaventure lorsque madame a vu une petite égratignure et me demande ce que je m’étais fait. Depuis, j’ai les genoux qui craquent !

 

Laisser un commentaire