#25 – L’endurance

J’avais un peu d’appréhension à l’idée de courir de nouveau après mes histoires de fourmis dans le pied droit. Je ne savais pas vraiment à quel niveau de récupération j’étais après mes sorties à vélo. Je me suis donc donnée comme objectif de courir tranquillement sans faire monter le cœur et pour cette cause j’ai choisi de faire ma boucle en partant vers le parc. La fin de parcours et en descente donc je devrai finir plus tranquille. Je me propose de partir à une allure très tranquille histoire d’économiser mes forces et de me concentrer sur ma technique de course. Je me suis mis en tête de me regarder courir et d’observer ce que je faisais avec mes deux pieds. Je me suis vite rendu compte que ma foulée n’était effectivement pas la même sur le pied gauche que le droit. J’ai l’impression de poser mon pied droit bien plus à plat que le gauche. Ceci m’engendre un choc plus grand et je m’imagine déjà avoir trouvé la réponse à mes fourmis.

Vers le 4e Km, Bingo mes fourmis sont bien là. Je décide de faire une petite pause pour m’étirer un peu et faire « tourner » ma cheville droite. Plus de fourmis, je repars. Il me reste qu’1km à parcourir, mais je ne joue pas le chrono et continue de regarder mes foulées. Effectivement en essayant d’arrondir un peu la foulée du pied droit tout va mieux. Mais très vite mes automatismes reviennent et ma foulée s’endurcit de nouveau. De nouveau des fourmis. Mon souffle et mes jambes se sentent bien je décide de ne pas m’arrêter à mes 5km habituels et de pousser un poil. J’ai une petite piste qui doit faire 500m (aller-retour j’arriverais donc à 6km). Je m’étire de nouveau pour ce dernier km et celui ce passe très bien pas de fourmis. Je décide au final de continuer un peu et d’entamer une nouvelle boucle que je connais en voiture, mais je n’ai aucune idée de la distance. Le GPS me servira à m’arrêter si jamais j’ai l’impression que le chemin sera trop long.

Et puis à force de courir et de me concentrer sur la distance, mes pieds m’ont laissé tranquille sur ces derniers km. Je regarde le GPS il m’indique presque 9km. Alors je décide d’en faire un dernier histoire de taper les 10.

Et voilà comment se déroulera mon premier 10km. J’ai du souffle, les jambes sont faciles et j’aurai même pu continuer. Mais je me dis que c’est déjà bien et qu’il faut rentrer au travail. L’idée c’est de réitérer les 10km.

 

Je suis félicité par Nike qui m’indique ma course la plus longue :

Premier 10 km
Premier 10 km

J’ai aussi tapé mon record du 10k ! (pour la première c’est pas étonnant) :

1'08''05 au 10k
1’08 »05 au 10k

A que c’était bon !

Laisser un commentaire