#24 – Coup double à vence

Petite balade à vélo prévu aujourd’hui donc avec le beau-frère. J’avoue avoir un peu peur. Même s’il me répète que les deux Ironman c’était il y a quelque temps et qu’il a bien perdu, je ne suis pas dupe, il y a surement quelques restes. Et je ne pense pas que ce soit avec mes 400km au compteur que je sois à armes égales. Je m’étais un peu caché le fait que l’on aller monter le col de Vence en imaginant qu’on aller rouler je ne sais ou … La réalité m’apparait rapidement. Après 1.5km, le panneau indiquant le col à 10km est face à moi. Plus possible de reculer. Je n’ai pas le droit d’abandonner, je ne suis pas seul. Et puis je ne veux pas passer pour un guignol !

Je n’ai pas vraiment fait le malin dans la montée, mais je me suis quand même vanté d’avoir fait le col d’Eze la veille ce qui explique ma fatigue … (on se console comme on peut). Ce qui était sympa c’est qu’à chaque kilomètre je rattrapai mon concurrent du jour (qui s’arrêtait pour m’attendre) ! C’est un peu humiliant, mais en même temps je suis encore là, en train de pédaler et je me dis que ma vraie fierté sera d’avoir fait le col de Vence en entier après seulement 400km au compteur d’un vélo de route. Le sommet et mon seul objectif. Nous discutons un peu pour faire passer le temps et dans la discussion viens le fait que pour le Paris – Nice, les pros ont monté le col en 22 minutes. Je regarde le compteur, 25 minutes que l’on monte et nous sommes au 5èm km … Certes ce sont des pros, mais quand même ! J’en rigolerais tous le long du trajet et arriverais en haut du col en 1h approximativement. Il parait que pour la première ascension ce n’est pas si mal. En tous cas je m’en satisfais.

Une petite photo, et on redescend. Oui le barbuc’ attend :D.

Arrivé au col de Vence
Arrivé au col de Vence

La descente est rapide, un peu trop à mon gout, et je suis distancé au bout de 500m. Qu’à cela ne tienne, je préfère aller à mon rythme et arriver en bas entier. Je taperais malgré tout mon record de vitesse perso à 57.5Km/h sur le GPS et 60.4 sur le compteur. J’ai eu un peu les boules à cette allure sur un vélo. J’étais très crispé le long de la descente et je pense m’être fait un peu mal au à l’intérieur de la cuisse gauche. Rien de bien grave (je pense). Au final je suis descendu en presque 15 minutes. Quand je rapproche ça aux 22 minutes que les pros mettent à monter, ça me fait drôle. Mais ce n’est pas le même monde.

Le barbuc’ est là. Le weekend peut commencer. Il sera synonyme de repos !

 

Laisser un commentaire