La Prom’Classic – Mon 1er 10KM

Ça fait un petit moment que j’avais prévu de participer à la Prom’Classic. Cette course devait être ma première « vraie » course étant donné que le marathon était bien loin d’être au programme ni même un de mes objectifs. Après mon périple marathonien, la Prom’Classic n’est plus une course de 10km (ce qui fait plus tant que ça au final … moi qui en avais peur). Le problème sur une course « courte » c’est que l’objectif de la finir n’est pas vraiment recevable … Si je finis un marathon et que je m’effondre au 8e kilomètre de la Prom’, il y a un truc que je ne comprendrai pas.

Il fallait donc me trouver un objectif « temps ».  Pas facile pour une première course. Mon objectif à donc été fixé à la louche sur des « j’aimerais bien » …

Le calcul se décompose donc ainsi :

  • J’aimerai quand même bien faire moins d’1h !
  • 12km/h c’est la classe, ça fait 5min/km donc 50 minutes
  • Faut pas rêver, je ne fais même pas 25 minutes sur 5km alors le faire deux fois d’affilées …
  • Et si je pars de 6min/km et que j’accélère petit à petit ?
  • Aller, 55 minutes et je suis contant !

L’objectif est donc de 55 minutes en partant au premier kilomètre avec une allure d’échauffement pour monter dans les tours graduellement.

L’objectif étant maintenant défini il reste la course !

Je passerai sur les séances d’entrainement, car elles sont toutes répertoriées dans les précédents messages. Mais je remarque quand même que depuis le marathon je suis quand même bien moins rigoureux !

Passons, la veille de la course, les inquiétudes se font plutôt sentir côté météo. Une pluie battante est prévue ! C’est con, je n’ai pas de combinaison de natation moi. Je stresse un peux sur ma tenue, je n’ai que mes petites sockets, mon cuissard court et un T-shirt manche courte. Autant dire que s’il fait 5-8°c avec une pluie battante, je vais avoir l’air con … Je me pose la question de la veste de vélo, du coupe-vent … Finalement, je mets tous dans le sac et on verra au dernier moment. Suite au conseil du Coach JB, je prends quelques sacs-poubelle avec moi histoire de faire comme tout le monde et en avant !

Le matin de l’épreuve, il pleut … Ça c’était prévu. Je me prépare classiquement. Petit déjeuné, tenue, et hop en voiture. Avant de sortir du parking, j’enfile mon sac-poubelle et me retrouve finalement sous les nuages, mais sans réelle pluie. Le temps sera-t-il clément finalement ? 30 minutes avant la course la pluie s’arrête donc … la course s’annonce bien plus sympa d’un coup ! mais bon c’est pas non plus le grand soleil :

Prom'Classic - Echauffement
Prom’Classic – Echauffement

Direction le McDo, point de rendez-vous avec la Team qui doit être éparpillé, mais je trouverais une partie histoire de faire un petit tour d’échauffement. Jusqu’au moment où Dam’ m’appelle m’indiquant que je lui suis passé sous le nez au McDo. Retour à la case départ, nouvelle bise, bonne année tout ça tout ça …

Nous sommes maintenant  à 10 minutes du départ. Nous partons donc faire un dernier tour d’échauffement avant de rejoindre nos SAS respectifs. Oui je n’ai pas la prétention de suivre Dam.

L’heure est là. Je suis dans mon SAS coincé entre le ballon -55min et -1h. Je préfère jouer tranquille au début !

Prom'Classic - Départ
Prom’Classic – Départ

Les SAS décollent les uns après les autres, et arrive mon tour. Je m’élance et essaye de me frayer un chemin entre cette ribambelle de coureurs. Il y a de tout. Des coureurs, des touristes, des sportifs et c’est assez compliqué de trouver un rythme. Ce n’est pas trop rapide donc je décide de continuer sur cette lancée le temps que le cœur monte tranquillement et que je me chauffe une bonne fois pour toutes.

KM 1 – 5min22 : Oulà, je suis bien au-dessus de ce que j’avais imaginé. Je voulais faire le 1er kilomètre à 6min … pour être sûr de ne pas partir trop vite … L’objectif de mon 10k c’est quand même 5min30 de moyenne … Alors je me rassure en me disant qu’il a fallu que je donne des petits coups d’accélérateurs de-ci de-là pour passer certains concurrents. C’est plutôt positif, je ne suis pas essoufflé. Je décide de continuer sur ce rythme sans les petits coups de fout pour arriver à me stabiliser sur cette moyenne pour voir si j’arrive à tenir ce rythme. Si j’y arrive, j’aurai mon objectif !

KM2 – 10min57 (5min35) : Meilleure moyenne à mon sens. Juste en dessous de l’objectif moyen histoire de ne pas surcourir et d’accélérer ensuite. Je décide de continuer sur cette cadence que je trouve certes élevée, mais que j’ai bon espoir de tenir.  À ce moment de la course, il se passe un truc assez flippant. Moi je viens juste de commencer (du moins en nombre de kilomètres) et de l’autre côté de la route, je vois passer les premiers à une allure hallucinante (pas loin de 20km/h). Cette vision est assez impressionnante, mais je me rassure en me disant qu’ils sont partis avant moi …

KM3 – 16min32 (5min35) : Parfait je tien le rythme. Point trop n’en faut, le cardio est bon, je me sans chaud. Maintenant il reste à savoir si je vais arriver à grappiller quelques secondes sans me cramer !

KM4 – 22min01 (5min29) : Je me sens bien. Je ne ferai pas 42 kilomètres à ce rythme, mais je pense que 10 ça peut vraiment le faire ! J’accélère encore un petit peu tranquillement … Mais mon organisme me rattrape. Pause pipi obligatoire ! Je dois donc m’arrêter. Je fais ça tranquillement avant le kilomètre 5 car après ce sera course folle jusqu’à l’arrivée ! C’est aussi à ce moment-là que je croiserai Dam’, de l’autre côté de la route bien sûr et je lui crierai quelques encouragements. Mais je me rapproche moi aussi du moment fatidique ou il faut passer de l’autre côté de la route pour le deuxième 5km !

KM5 – 27min45 (5min44) : Forcément, la moyenne chute, mais je ne suis pas si mal avec un arrêt au stand ! Au niveau ravitaillement, je ne ferai pas vraiment un arrêt, mais un petit ralentissement histoire de quand même boire quelques gorgées d’eau !

KM6 – 33min08 (5min23) : Je continue donc mon accélération. Le cardio monte petit à petit, mais n’a pas encore franchi la ligne rouge. À ce moment de ma course, je me donne un nouvel objectif : rattraper le ballon des « -55minutes ». Étant donné qu’il est parti avant moi, si je le rattrape, je serais bon sur l’objectif.

KM7 – 38min36 (5min13) : Je continue à toujours accélérer un peu. Je fais mes calculs je devrai passer le ballon des « -55 minutes » à 500m de l’arrivée. J’ai du mal à apercevoir l’objectif et dois me concentrer sur ma folle remontée sur les autres concurrents. Je double énormément de monde.

KM8 – 43min44 (5min08) : Très enthousiaste sur cette remontée j’ai l’impression de sprinter. Le ballon se rapproche et l’arrivée aussi. Le souffle commence à devenir limite et mes jambes me disent qu’il faudrait penser à se calmer un peu ! Réaliste, je préfère ne pas m’enflammer et rester sur le même rythme et accélérer sur le dernier kil !

KM9 – 48min47 (5min03) : Plus que 1000 mètres ! Le souffle se fait plus dure, les jambes commencent à être dures, mais je me remémore les séances de fractionnées ! C’est 2 tours de stade et demie … (autant dire que ça parait immense). Ça ressemble fortement aux 195 derniers mètres de mon marathon ! Je sais maintenant que j’en suis capable et que je peux tout donner ! Ça devient difficile de se frayer un chemin entre les concurrents que je rattrape, mais je slalome et monterai même sur le trottoir pour dépasser certains concurrents qui ont tous donné un peu trop tôt ! Le ballon des « -55 minutes » est là, j’ai gagné mon pari ! … Enfin, il faut encore franchir la ligne qui se dresse devant moi. Plus qu’un tour de stade … 400m … pendant la séance, je le fais en 1min45. Aujourd’hui ça sera vers les 2 minutes.

KM10 – 53min36 (4min49) : Et voilà ! Moins de 55 minutes ! Je suis hyper contant de moi ! J’essaye de trouver mon souffle et me faufiler dans le SAS d’arrivée ou certains ont sorti la chaise longue à 1 mètre de la ligne (humour, mais … pas si loin que ça de la réalité). J’attends ma médaille ! Cette fois, c’est la même que tout le monde !  10km ! J’ai donc bien mérité le dernier petit ravitaillement avant de rejoindre madame qui m’attend de l’autre côté de la grille.

Je rejoindrais ensuite tous les copains qui ont fini depuis quelques minutes déjà. Dam en 45minutes, et la team de fou entre 36 et 42 minutes pour les non blessé ou excusé ! Et j’ai eu chaud aux fesses, car je me suis fait talonner de peu par la représentante féminine de la Team. L’honneur est sauf (Ouf) ;).

Temps corrigé : 53min28 ! Objectif « pulvérisé » de 1 minute 32 ! En analysant ma course grâce à ma garmin, je m’aperçois bien que je n’ai fait qu’accélérer tout le long du trajet et que j’ai bien tenu mes allures et mes objectifs. Je suis super content de ne pas avoir cramé mes ressources trop vites sans pour autant en garder sous la pédale. J’étais juste bien ! J’ai donc un nouveau record sur 10Km : 53:28 !

Prochain objectif c’est les 10 milles du carnaval dans 1 mois.

Voici la trace GPS de la course :

Laisser un commentaire